Anne Rochat, Doris Magico, Back to the Wall

NAIMA UNLIMITED accédez à tous les livres numériques et vidéos sans limites.
Déjà abonné ? Connectez-vous. Pas encore abonné ? Abonnez-vous, 5,99 € par mois, sans engagement, résiliez en ligne quand vous voulez.

Doris Magico, Back to the Wall (Lac Qinghai, Chine, 11 min 11, 2017) est une série de vidéo-performances réalisées au rythme d’une par jour pendant un voyage de cinq semaine en Chine. Prenant comme point de départ la Grande Muraille, l’artiste sillonne, seule, à pied, les terres chinoises jusqu’au désert de Gobi, traversant le Qinghai, plus grand lac salé du pays et haut lieu de pèlerinage. L’insignifiance d’une femme traversant l’immensité de la Chine donne à ce voyage à pied un sens qui dépasse l’imagination. C’est à la fois un mouvement du corps, un acte artistique et politique révélé par cette marche contemplative qui privilégie la lenteur aux impératifs de rapidité et d’efficacité de notre vie quotidienne.

Doris Magico, Back to the Wall (Qinghai Lake, China, 11 min 11, 2017) is a series of video performances created at the rhythm of one a day during a five-week trip to China. Taking the Great Wall as a starting point, the artist travels alone by foot through the Chinese lands to the Gobi Desert, crossing the Qinghai, the country’s largest salt lake and a major place of pilgrimage. The insignificance of a woman going through the immensity of China endows this walking journey a meaning beyond imagination. It is at once a movement of the body, an artistic and political act that is enlightened by a contemplative walk, which privileges slowness above the speed and efficacy imperatives of our everyday lives.