Guillaume Constantin, Arrondir les angles

« Pour cette première exposition personnelle à Tours en 2015, Guillaume Constantin a choisi d’investir l’un des vestiges de l’octroi qui autrefois ceinturait la ville. Frontière économique et administrative, ce pavillon de la place Choiseul a constitué, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, un lieu stratégique de modification de la valeur de tout bien qui en franchissait le seuil. Sous le règne de Louis XV, la construction des octrois s’inscrit dans un vaste programme de restructuration du territoire. Réduite à son acception économique, la circulation des individus et des biens est administrée selon un système strict de contrôle mais aussi de taxation de toute chose à laquelle est prêtée une valeur marchande potentielle. Détournant les typologies et réglementations établies par l’esprit rationaliste de l’administration du Trésor, Guillaume Constantin rend à l’octroi de la Place Choiseul toute sa dimension historique. (…) »

Livre au format iBooks disponible exclusivement sur l’iBooks store d’Apple.

Document réservé aux abonnés, connectez-vous ou profitez de 3 mois d'essai sans engagement.