Projection de SCUM Manifesto

SCUM MANIFESTO la vidéo de Delphine Seyrig et Carole Roussopoulos, lecture du pamphlet féministe de Valerie Solanas, a fait l’objet d’une publication reprenant l’intégralité de la vidéo restaurée par la BnF ici sur le site des éditions. Dans le cadre du festival  BNF, la vidéo sera projetée samedi 25 mai.

Toutes le programme du festival de la BnF ici sur le site de la BnF.

1968, Simon Morley, Jonathan Callan, Carolyn Thompson

Jusqu’au 8 mars, Simon Morley expose à Londres certains de ses travaux sur Mai 68 à Paris. Des Book Paintings reprennent les ouvrages de Herbert Marcuse, Frantz Fanon et autres auteurs qui ont marqué l’époque. D’autres peintures évoquent les graffitis et slogans qui ont couvert les murs de Paris durant la révolte étudiante.

Plus d’informations sur l’exposition et les artistes participants sur le site de la Emma Hill Eagle Gallery.

Delphine et Carole, Insoumuses

Comme un voyage au coeur du « féminisme enchanté » des années 1970, le film relate la rencontre entre la comédienne Delphine Seyrig et la vidéaste Carole Roussopoulos.

Derrière leurs combats radicaux, menés caméra vidéo au poing, surgit un ton à part empreint d’humour, d’insolence et d’intransigeance.

Un héritage précieux mis en image dans ce documentaire de Callisto Mc Nulty, petite-fille de Carole.

Le film a été sélectionné pour la 69e Berlinale.

Plus d’informations sur le site de la production

Plus d’informations sur le site de la Berlinale

SCUM Manifesto, livre numérique aux éditions Naima avec et sur la bande vidéo de Carole et Delphine

Biomorphisme, approches sensibles et conceptuelles des formes du vivant

Exposition du 10 novembre au 10 février 2019
Friche Belle de Mai, Marseille

Associés depuis plusieurs années à un collectif interdisciplinaire de chercheurs dans les sciences et les humanités, les huit artistes présents dans l’exposition Biomorphisme travaillent sur les formes du vivant. Objet de profondes questions théoriques autant que de problématiques écologiques contemporaines, ces formes, dans leur diversité, sont pour eux des sources inépuisables d’émerveillement et d’inspiration artistique.
À travers le dessin, la sculpture, l’installation, la vidéo ou la performance, les œuvres interrogent des formes biologiques, visibles ou non, en relation avec leur milieu, leur mouvement, leur trace. Monumentales ou plus confidentielles, elles sont pour la plupart conçues spécifiquement pour l’exposition. Véritable évènement, la manifestation associe un colloque (le 25 janvier), des performances et des activités pédagogiques. L’exposition invite le public, spécialisé ou non, à une réflexion croisée, approfondie et informée entre les différents intervenants : artistes et théoriciens.

Les artistes : Jean Arnaud, France, (vidéo, dessin, installation) – Peter Briggs, Angleterre, (sculpture, installation) – Amélie de Beauffort, Belgique, (dessin, installation) – Nathalie Delprat, France, (vidéo interactive) – Julie Pelletier, France, (sculpture, installation) – Sylvie Pic, France, (dessin) – Barbara Sarreau, France, (danse) – Teruhisa Suzuki, Japon, (installation, sculpture)

Une proposition du Centre Gilles Gaston Granger, unité de recherche AMU/CNRS en Philosophie

En savoir plus sur le projet de recherche

Informations pratiques sur le site de la Friche Belle de Mai

Catalogue monographique de Peter Briggs ici sur le site des éditions