Dessiner avec les yeux : l’Eye Drawing Studio

L’Eye Drawing Studio est une cellule de recherche et d’expérimentation créée par Michel Paysant utilisant la technique de l’eyetracking pour dessiner, peindre, sculpter, créer des architectures ou encore, composer et interpréter de la musique avec le mouvement des yeux.

Découvrez les différents projets de l’Eye Drawing Studio sur le site web conçu par Michel Paysant et réalisé par Naima : http://www.eyedrawing-studio.com/

Exposition de Peter Briggs, Tour 46, Belfort

Carton d'invitation de l'exposition Peter Briggs à Belfort

Nouvelle étape de l’exposition “Brouillon général” de Peter Briggs à la Tour 46 de Belfort après les musées d’Angers et d’Issoudun et avant Roubaix.

Le catalogue de l’exposition avec une interview vidéo de l’artiste, un entretien avec Tristan Trémeau et les textes de Christian Bonnefoi, Sarah Zürcher, R. Siva Kumar, Erin Manning, Arnaud Maillet, Isabelle Tessier est disponible ici. Il sera bientôt complété des vues de l’exposition à Belfort.

Nicolas Schöffer au LaM

À l’occasion de la grande exposition qui ouvre au LaM (Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut) ce 23 février, Naima réédite l’ensemble des textes théoriques de Nicolas Schöffer. Premier sur la liste pour l’inauguration : La Théorie des miroirs.

Toutes les informations sur l’exposition ici sur le site du LaM.

Conférence d’Arnauld Pierre, commissaire de l’exposition et professeur d’histoire de l’art à la Sorbonne, sur la place de l’œuvre de Nicolas Schöffer dans la création européenne samedi 17 février. Informations pratiques ici sur le site du LaM.

Alger / La ville débordant

Stephane Couturier, le Titanic

Le Conseil d’architecture et d’urbanisme des Hauts-de-Seine (CAUE 92) organise un cycle de conversations publiques, Photoville, mise en dialogue de l’image et de l’urbain, du photographe et de l’urbaniste. La soirée du jeudi 8 février sera consacrée à Alger avec Djamel Klouche, architecte-urbaniste, Stéphane Couturier, photographe et Jordi Ballesta, géographe et photographe. Les échanges seront suivis d’un concert de Redha Benabdallah, joueur de Oud.
Le travail de Stéphane Couturier sur Alger est largement présenté et commenté par l’artiste lui-même, mais aussi Étienne Hatt et François Cheval, dans sa monographie que nous vous invitons à consulter ici.
Plus d’informations et inscription à la conférence ici sur le site du CAUE.

Droits de cité

Massinissa Selmani, 1000 villages (détail)

Mathias Énard ouvre demain mercredi 24 janvier au Centre Pompidou les rencontres “Droits de cité” à l’initiative de la Maison des écrivains et de la littérature. Trois jours sur ce thème  “en invitant poètes et romanciers, philosophes et historiens, architectes et géographes, écrivains de l’essai ou de la fiction, de l’ici ou de l’ailleurs, à débattre et confronter leurs recherches et leurs œuvres”. Des questions bien présentes aussi dans les arts visuels, avec par exemple les 1000 villages de Massinissa Selmani, projet lancé par l’État algérien au début des années 70 pour mener la révolution agraire. Une œuvre que Mathias Énard commente dans sa préface à la monographie de Massinissa Selmani aux éditions Naima : “(…) le politique irrigue tout le travail de Selmani, et en quelque sorte le fonde. La place de l’individu dans le collectif, l’être humain face à la politique, à l’histoire, à la violence. Dans 1000 villages, l’abstraction socialiste est relue dans cette tension entre l’individu, sa fragilité, celle de ses dessins et la terrifiante démesure des projets pensés pour lui, à sa place.”

Le programme complet des rencontres est ici sur le site de la M-E-L.

La monographie de Massinissa Selmani ici sur Naima Unlimited.

Massinissa Selmani, 1000 villages, 56e Biennale de Venise
1000 villages, 56e Biennale de Venise.

Gallica s’ouvre à la vidéo

Gallico s'ouvre à la vidéo

La Bibliothèque nationale de France est plus connue pour sa mission de conservation des imprimés. Pourtant elle mène de nombreux chantiers numériques et audiovisuels. Par exemple aujourd’hui avec la publication sur Gallica de plus de 700 documents du réseau Canopé (ex centre national de la documentation pédagogique). Le blog de Gallica sélectionne ici quelques vidéos à découvrir.
C’est aussi le département audiovisuel de la BnF qui a restauré la bande de SCUM Manifesto de Carole Roussopoulos et Delphine Seyrig que nous publierons très très bientôt, accompagnée de documents d’archives et d’analyses actuelles (textes d’Alain Carou, Térésa Faucon, Hélène Fleckinger,  Callisto Mc Nulty, Émilie Notéris) grâce à l’aide du Labex Arts-H2H et du Canton du Valais.

Arts numériques au 104

Fabien Zocco, L'entreprise de déconstruction théotechnique

Les Faits du hasard, impressionnante exposition d’art numérique au 104 par Gilles Alvarez et José-Manuel Gonçalvès pour la biennale Nemo. De grandes installations aux dimensions poétiques souvent plus grandes encore que leur étendue dans l’espace. Nous pensons aux pièces de Kathy Hinde, Lawrence Malstaf, Nelo Akamatsu, pour ne pas citer les moins discrètes. De grandes qualités sensibles donc, mais au combien spirituelles aussi, comme cette sculpture robotique générative qui réécrit la Bible à l’aide d’algorithmes, L’entreprise de déconstruction théotechniqueUne œuvre de Fabien Zocco produite en 2016 au Fresnoy-Studio national des arts contemporains.

Avec Fabien Zocco nous avons publié en 2015 From the Sky to the Earth sous la forme d’un livre d’artiste numérique. Disponible ici sur Naima Unlimited.

Photo © Quentin Chevrier